Comment faire caca sans se faire mal ?


53 vues

Lorsque nous utilisons des toilettes modernes, nous adoptons une position assise à angle droit, les jambes à 90 degrés par rapport au torse. Bien que cette position soit courante et souvent perçue comme confortable, elle n'est pas idéale pour la mécanique naturelle de notre corps en ce qui concerne l'évacuation des selles.

Les problèmes liées à la position assise traditionnelle

En position assise traditionnelle sur des toilettes modernes, la rectum est légèrement plié, ce qui crée une angulation au niveau du canal anal. Cette angulation, appelée l'angle anorectal, provoque une compression du canal anal, rendant le passage des selles plus difficile. Cela peut entraîner plusieurs problèmes de santé :

  • Constipation : La difficulté accrue à évacuer les selles peut entraîner une constipation chronique. Lorsque les selles restent trop longtemps dans le côlon, elles deviennent plus dures et sèches, ce qui rend leur expulsion encore plus difficile.
  • Hémorroïdes : La pression excessive nécessaire pour évacuer les selles dans cette position peut entraîner l'enflure et l'inflammation des veines dans la région anale, conduisant à des hémorroïdes.
  • Efforts excessifs : L'effort supplémentaire requis pour déféquer peut provoquer des fissures anales et des douleurs, aggravant encore les problèmes de santé intestinale.

La solution : utiliser un repose-pieds

Une solution à ce problèmeème est de s'accroupir et de revenir aux toilettes dits "à la turque", mais cette solution n'est pas envisageable pour la grande majorité des français. Cela est pourtant bon aussi pour la mobilité des hanches, du bassin, du dos et aide à renforcer tous les muscles aux pourtours.

Pour contourner ces problèmes, une solution simple et efficace consiste à utiliser un repose-pieds. Ce dispositif permet de surélever les pieds, modifiant ainsi l'angle des jambes par rapport au torse et recréant une position accroupie, qui est plus naturelle pour le corps humain.

  • Genoux surélevés : En utilisant un repose-pieds, les genoux se retrouvent plus hauts que les hanches. Cette position modifie l'angle anorectal, le rendant plus aligné et moins plié. Cela permet un passage plus direct et facile des selles à travers le canal anal.
  • Réduction de la pression : Cette position réduit la pression exercée sur le rectum et l'anus, diminuant ainsi le risque de constipation et d'hémorroïdes.
  • Facilitation de l'évacuation : Le redressement de l'angle anorectal facilite le mouvement des selles, nécessitant moins d'effort et réduisant les risques de complications.
video-play-icon

La respiration abdominale y compris sur les toilettes

respiration abdominale osteopathe versailles

La respiration abdominale, également connue sous le nom de respiration diaphragmatique, est une technique simple mais puissante qui peut grandement améliorer la fonction digestive et aider à prévenir la constipation et les hémorroïdes. Cette technique repose sur l'utilisation du diaphragme, un muscle en forme de dôme situé sous les poumons, pour aider à la respiration et au mouvement des viscères.

Mécanisme de la respiration abdominale

  • Inspiration : Lorsque vous inspirez profondément, le diaphragme se contracte et descend vers l'abdomen. Cette descente augmente la pression intra-abdominale, ce qui exerce une légère pression sur les viscères, y compris les intestins.
  • Pompage naturel : Ce mouvement du diaphragme agit comme une pompe, stimulant le péristaltisme intestinal. Le péristaltisme est une série de contractions musculaires ondulatoires qui déplacent les aliments et les déchets à travers le tube digestif.
  • Expiration : En expirant, le diaphragme se relâche et remonte, réduisant la pression sur les viscères et permettant aux intestins de reprendre leur position normale.

Ce processus de pompage naturel est essentiel pour maintenir un transit intestinal régulier et prévenir l'accumulation de selles dures qui peuvent entraîner la constipation et augmenter la pression sur le rectum, favorisant ainsi les hémorroïdes.

Pratiquer la respiration abdominale

Voici comment vous pouvez intégrer la respiration abdominale dans votre routine quotidienne, surtout pendant les moments où vous ressentez le besoin d'aller aux toilettes :

  • Position de Départ : Asseyez-vous confortablement ou allongez-vous sur le dos. Placez une main sur votre poitrine et l'autre sur votre abdomen.
  • Inspiration Profonde : Inspirez lentement par le nez en gonflant l'abdomen. Vous devriez sentir votre main sur l'abdomen se soulever, tandis que la main sur la poitrine reste relativement immobile.
  • Expiration : Expirez lentement par la bouche, en contractant légèrement les muscles abdominaux pour expulser l'air. La main sur l'abdomen devrait redescendre.
  • Répétition : Répétez ce cycle plusieurs fois, en vous concentrant sur une respiration lente et profonde.

Cette technique peut être particulièrement bénéfique si vous la pratiquez juste avant ou pendant que vous êtes aux toilettes, car elle aide à détendre les muscles du plancher pelvien et à faciliter l'évacuation des selles.

Les autres avantages de la respiration abdominale

  • Réduction du stress : La respiration abdominale aide à activer le système nerveux parasympathique, responsable de la relaxation et de la digestion. Moins de stress peut également contribuer à une meilleure régulation intestinale.
  • Amélioration de la circulation sanguine : Une meilleure oxygénation et circulation sanguine dans les organes abdominaux favorisent un environnement intestinal sain.
  • Renforcement des muscles profonds : Cette technique renforce également les muscles profonds de l'abdomen et du plancher pelvien, améliorant le soutien des organes internes et la posture.

En intégrant la respiration abdominale à votre routine, vous pouvez bénéficier d'une digestion améliorée et d'un confort intestinal accru. Cette pratique simple mais efficace, combinée à une posture correcte et à des habitudes de vie saines, contribue à prévenir la constipation et les hémorroïdes, assurant ainsi un bien-être digestif optimal. Et n'oubliez pas, le plus important c'est la régularité !

Autres conseils pour vous aider à la selle

sport hydratation lutte contre les hémorroïdes et la constipation

Hydratez-vous

Boire suffisamment d'eau est essentiel pour maintenir des selles molles et faciles à évacuer. L'objectif est de boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour, selon votre niveau d'activité et votre environnement.

Alimentation riche en fibres

Une alimentation riche en fibres aide à ajouter du volume et à ramollir les selles, facilitant leur passage. Les sources de fibres comprennent les fruits, les légumes, les céréales complètes, les légumineuses et les graines. Essayez d'incorporer ces aliments dans chaque repas pour améliorer la régularité intestinale.

L'activité physique

L'exercice régulier stimule le transit intestinal en augmentant le flux sanguin et l'activité musculaire dans les intestins. Des activités comme la marche, le jogging, le yoga et la natation sont particulièrement bénéfiques.

Ecouter son corps

Il est important de ne pas ignorer l'envie d'aller aux toilettes. Retarder l'évacuation des selles peut entraîner une accumulation et un durcissement des selles, rendant leur expulsion plus difficile et potentiellement douloureuse.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Comment faire caca sans se faire mal ?

Syndrome du colon irritable et ostéopathie

Fausse couche : pourquoi faut-il consulter un ostéopathe ?

Catégories

Mots clés

Création et référencement du site par Site web clé en main

Connexion