Maladie de Crohn et ostéopathie


162 vues

La maladie de Crohn est une pathologie inflammatoire chronique de l'intestin. Il peut affecter n'importe quelle partie du système digestif, de la bouche à l'anus, mais il est le plus souvent observé dans la partie finale de l'intestin grêle (iléon) et le côlon.

Qui est touché par la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn peut toucher des personnes de tout âge, mais il est généralement diagnostiqué chez les jeunes adultes, généralement entre 15 et 35 ans. Cependant, il peut survenir à tout âge, y compris chez les enfants et les personnes plus âgées. Les hommes et les femmes sont touchés de manière équivalente.

Certaines personnes peuvent avoir des antécédents familiaux de maladies inflammatoires de l'intestin (comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse), ce qui suggère une composante génétique dans le développement de la maladie. Les facteurs génétiques, combinés à des facteurs environnementaux et immunologiques, sont susceptibles de contribuer au déclenchement de la maladie de Crohn chez les individus prédisposés.

Les symptômes de la maladie de Crohn

La maladie de Crohn peut présenter divers symptômes, et leur gravité peut varier d'une personne à l'autre. Les symptômes courants de la maladie de Crohn incluent : 

  • Douleurs abdominales : Souvent localisées du côté droit de l'abdomen.
  • Diarrhée 
  • Perte de poids en raison de la réduction de l'appétit et de la malabsorption des nutriments.
  • Fatigue qui est généralement liée à l'inflammation chronique et à la malnutrition.
  • Fièvre souvent associée aux périodes de poussées de la maladie.
  • Nausées et vomissements surtout après les repas.

Et parfois un retard de croissance chez les enfants, dans certains cas, la maladie peut affecter le développement physique.

Les symptômes de la maladie de Crohn peuvent survenir par poussées, avec des périodes de rémission entre les crises. Il est important de noter que ces symptômes peuvent également être présents dans d'autres conditions médicales, c'est pourquoi il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis.

Les examens complémentaires

  • Imagerie médicale :
    • Coloscopie : Permet d'examiner l'intérieur du côlon.
    • Gastroscopie : Utilisée pour inspecter l'estomac et la partie supérieure de l'intestin grêle.
    • IRM ou scanner abdominal : Peut aider à visualiser l'inflammation et les complications.
  • Tests sanguins : Recherche de marqueurs inflammatoires et de carences nutritionnelles.
  • Biopsies : Des échantillons de tissus peuvent être prélevés pendant une coloscopie ou une gastroscopie pour confirmer le diagnostic.

Traitements de la maladie de Crohn

maladie de crohn traitement osteopathe
  • Médicaments
  • Régime alimentaire : Certains patients peuvent bénéficier d'une alimentation spécifique (voir plus bas)
  • Suppléments nutritionnels : En cas de malabsorption ou de déficits nutritionnels.
  • Chirurgie : Dans les cas graves ou lorsque d'autres traitements ne sont pas efficaces, la chirurgie peut être nécessaire pour retirer les sections endommagées de l'intestin.
  • Gestion du stress : Des approches de gestion du stress peuvent aider à réduire les symptômes dans certains cas.

Le traitement de la maladie de Crohn est souvent une approche multidisciplinaire impliquant gastro-entérologues, nutritionnistes et, dans certains cas, psychologues ou psychiatres pour la gestion du stress mais aussi la thérapie manuelle.

L'alimentation et la maladie de Crohn

Le régime alimentaire pour les patients atteints de la maladie de Crohn doit être adapté individuellement, car la maladie affecte les gens différemment. Cependant, certains conseils généraux peuvent aider à gérer les symptômes et à maintenir une bonne nutrition. Il est important de noter que ces conseils diététiques ne remplacent pas les recommandations d'un professionnel de santé. Voici quelques lignes directrices générales :

  • Aliments à privilégier :

    • Aliments riches en protéines : Viandes maigres, poissons, œufs, et alternatives végétales comme le tofu.
    • Glucides complexes : Pâtes, riz, quinoa, et pain de grains entiers.
    • Fruits et légumes cuits : Ils sont généralement plus faciles à digérer que les crus.
    • Produits laitiers faibles en lactose : Yaourt, fromages à pâte dure, et lait sans lactose, si la tolérance au lactose est un problème.
  • Aliments à éviter ou limiter :

    • Aliments riches en fibres insolubles : Légumes crus, fruits avec peau, grains entiers, et noix, surtout pendant les poussées.
    • Aliments gras et frits : Ils peuvent aggraver les symptômes.
    • Produits laitiers riches en lactose : Si vous êtes intolérant au lactose.
    • Boissons gazeuses et alcoolisées : Elles peuvent provoquer des gaz et de l'inconfort.
  • Gestion des symptômes spécifiques :

    • En cas de diarrhée, privilégiez les aliments riches en pectine comme les bananes, les pommes cuites, et les compotes de fruits.
    • Si vous avez des problèmes de gaz ou de ballonnements, évitez les aliments qui les provoquent, comme les légumes crucifères, les légumineuses, et les boissons gazeuses.
  • Petits repas fréquents : Manger de petites quantités à la fois peut aider à réduire la charge sur le système digestif.

  • Hydratation : Boire suffisamment d'eau est crucial, surtout si vous souffrez de diarrhée.

  • Suppléments : En consultation avec votre médecin, envisagez des suppléments de vitamines et de minéraux, car la maladie de Crohn peut interférer avec l'absorption des nutriments.

  • Éviter les régimes restrictifs sans supervision : Il est important de ne pas éliminer de groupes alimentaires entiers sans l'avis d'un diététicien ou d'un médecin.

  • Journal alimentaire : Tenir un journal peut aider à identifier les aliments qui aggravent les symptômes.

Il est essentiel de travailler avec un professionnel de la santé, comme un gastro-entérologue et un diététicien, pour élaborer un plan de régime alimentaire qui convient à vos besoins spécifiques. La maladie de Crohn étant une condition complexe, une approche personnalisée est souvent nécessaire pour gérer efficacement les symptômes tout en maintenant une bonne nutrition.

L'ostéopathie et la maladie de Crohn

L'ostéopathie est une approche médicale complémentaire qui utilisent la manipulation pour améliorer la santé globale du patient. Pour ce qui concerne la maladie de Crohn, il est important de noter que l'ostéopathie n'est pas considérée comme un traitement curatif direct pour la maladie. Elle peut plutôt être utilisée pour soulager certains symptômes associés ou pour améliorer la qualité de vie des patients.

  • Réduction du stress : L'ostéopathie peut aider à réduire le stress physique en travaillant sur les tensions musculaires et les restrictions de mouvement. Le stress physique peut exacerber les symptômes de la maladie de Crohn.
  • Soutien pour les problèmes musculo-squelettiques : Certains patients atteints de maladies inflammatoires de l'intestin, peuvent développer des problèmes musculo-squelettiques tels que douleurs articulaires ou musculaires. L'ostéopathie peut aider à atténuer ces symptômes.
  • Amélioration de la mobilité : Les techniques ostéopathiques visent souvent à améliorer la mobilité des articulations, ce qui peut être bénéfique pour certaines personnes souffrant de raideur ou de gêne liée à leur condition.
  • Soutien du bien-être général : En travaillant sur la mobilité et en soulageant les tensions musculaires, l'ostéopathie peut contribuer au bien-être général du patient, même s'il ne s'agit pas d'un traitement direct de la maladie inflammatoire de l'intestin elle-même.

Il est important de souligner que l'ostéopathie ne remplace pas les traitements médicaux conventionnels, tels que les médicaments prescrits par un gastro-entérologue. l'ostéopathie apporte un confort de vie au quotidien et soulage le patient mais ne le dispense pas de prise en charge médicale.


Chloé Langlois
Ostéopathe DO
A Nandy - 77

Chloe Langlois osteopathe nandy

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Pourquoi faut-il consulter son ostéopathe après un accouchement

Tendinopathie d'Achille ou du tendon calcanéen et ostéopathie

La coiffe des rotateurs et l'ostéopathie

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion