Cancer du sein et ostéopathie : mémoire - matériel et méthode

20 Juin 2022 Gladys Faure, ostéopathe Recherche en ostéopathie

15 vues

Efficacité de la prise en charge ostéopathique sur la qualité de vie des femmes en cours de traitement pour un cancer du sein :
Étude expérimentale

Matériels et méthode

2.1. Matériel

2.1.1. Population source

La population source a été recrutée d’une part à la clinique A Mains Nues du CEESO Paris, 175 bd Anatole France 93200 St Denis à l’aide d’affiches, de flyers et du « bouche à oreille », ainsi que via les réseaux sociaux et quelques associations spécialisées dans l’accompagnement des femmes ayant un cancer du sein telles que Oncovia, la Ligue 93 et Embellie Paris.  

2.1.2. Critères d’inclusion

Les critères d’inclusion d’une patiente sont :

  • Femme majeure
  • Diagnostiquée pour un cancer du sein quel que soit le stade
  • Sous traitement actuellement (radiothérapie / chimiothérapie / hormonothérapie / avec ou sans chirurgie)
  • Sans autre pathologie adjacente (type autres cancers, pathologies altérant l’état général de manière chronique)
  • En capacité de répondre au questionnaire (outil d’évaluation)
  • Volontaire pour participer à l’étude (formulaire de consentement) 

2.1.3. Critères de non-inclusion

Les critères de non-inclusion d’une patiente dans le protocole sont :

  • Incapacité à répondre au questionnaire
  • Femme enceinte car les effets secondaires de la grossesse biaisent les effets secondaires des traitements du cancer 
  • Chirurgie thoraco-abdominale récente (dans les 6 à 8 dernières semaines)(17)
  • Personne ayant une contre-indication au traitement ostéopathique :  sténose du canal rachidien, fracture de la moelle épinière, maladies rhumatismales aiguës, maladies hémorragiques, tuberculose active, thrombose veineuse profonde récente…
  • Patiente ayant déjà un suivi ostéopathique en parallèle

2.1.4. Critères d’exclusion

Les critères d’exclusion d’une patiente au cours du protocole sont : 

  • Décès
  • Arrêt du traitement pendant l’étude
  • Aggravation de l’état général 
  • Patiente qui quitte volontairement le protocole 
  • Patiente qui consulte un autre ostéopathe pendant le protocole 

2.2. Méthode

2.2.1. Critère de jugement principal

L’évaluation de la qualité de vie se fera à l’aide du questionnaire EORTC QLQ-BR45 (ANNEXE I). C’est un questionnaire spécialisé pour les femmes ayant eu un cancer du sein. Il comporte des questions concernant principalement le ressenti de la patiente sur son état physique, sur sa sexualité, sur ses douleurs par des questions adaptées à une population féminine.  

Ma collègue a utilisé un questionnaire de qualité de vie plus général adapté à tous types de cancer qui est le EORTC QLQ-C30(18). 

2.2.2. Critère de jugement secondaire

L’évaluation de la douleur ressentie par les patientes se fera à l’aide de l’échelle visuelle analogique (EVA) validée par l’HAS (19). « C’est une échelle d’auto-évaluation. Elle est sensible, reproductible, fiable et validée aussi bien dans les situations de douleur aiguë que de douleur chronique, que celles-ci soient en rapport ou non avec un cancer. »(20)

2.2.3. Protocole

Ce mémoire a été réalisé en collaboration avec une camarade, nous avons réalisé deux études expérimentales identiques sur la même population, seul le critère d'évaluation étudié a été différent. Ma collègue a utilisé le QLQ-C30 ; pour ma part, j’ai utilisé le QLQ-BR45. Nous avons également utilisé l’échelle visuelle analogique (EVA) pour rapidement avoir une information sur l’évolution de la douleur des patientes. 

Pour une question d’éthique nous n’avons suivi qu’un seul groupe, à savoir le groupe traité.

L’étude a eu lieu de février 2020 à décembre 2020. Les consultations se sont déroulées dans la clinique A mains nues du CEESO Paris. 

Déroulement dès février : 

  • Les patientes se sont présentées à la clinique du CEESO Paris 
  • Elles ont rempli, et cela à chaque consultation, les deux questionnaires que nous avons choisis
  •  À l’anamnèse, l’intensité de la douleur mesurée par l’échelle visuelle analogique (EVA) a été évaluée
  •  Puis tests et traitement

Les patientes ont été traitées en fonction des dysfonctions retrouvées, de leur motif de consultation et au moins un effet secondaire parmi les effets indésirables suivant : douleurs post-mastectomie, fatigue, nausées, vomissements, diarrhée, constipation ainsi que perte de mobilité du bras(21). 

Nous ne nous sommes pas cantonnées à un panel de techniques définis car nous avons souhaité démontrer l’intérêt d’une prise en charge ostéopathique « classique » dans l’accompagnement des femmes sous traitement pour un cancer du sein.

Les patientes ont participé à 3 consultations espacées chacune de trois semaines dont seulement 2 ont été évaluées à l’aide des questionnaires en plus du « bilan initial ». 

Les résultats attendus visaient à une amélioration de la qualité de vie appuyée par une modification des résultats sur les questionnaires de qualité de vie et l’EVA (échelle visuelle analogique), au cours des consultations.


Gladys Faure
Ostéopathe DO
A Nandy - 77

osteopathe Nandy gladys faure 77

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Travailler la proprioception de la cheville

Les douleurs de genou et l’ostéopathie

Cancer du sein et ostéopathie : mémoire - références

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion