L'épine calcanéenne et l'ostéopathie


320 vues

L'épine calcanéenne, également connue sous le nom d’épine de Lenoir ou fasciite plantaire, est une atteinte au niveau du pied qui se caractérise par une douleur intense au niveau du talon, généralement ressentie lors de la marche ou de la course.

L'épine calcanéenne est le résultat d'une inflammation du fascia plantaire (bande de tissu conjonctif qui relie le talon aux orteils) ou se forme une petite pointe osseuse. Cette inflammation peut survenir en raison d'une variété de facteurs. Si elle n'est pas traitée, cette douleur peut devenir chronique et entraîner des limitations fonctionnelles.

Qui est touché par l'épine calcanéenne ?

L'épine calcanéenne peut toucher un grand nombre de personnes, mais certains groupes présentent un risque plus élevé. L’âge est un facteur, plus fréquente chez les adultes, surtout entre 40 et 60 ans. Les personnes qui participent régulièrement à des activités à fort impact, comme la course à pied ou les sports avec des sauts fréquents sont également à risque. L’obésité : car cela exerce une pression supplémentaire sur le fascia plantaire.

Elles touchent également les personnes avec des anomalies du pied comme les pieds plats ou creux, ou bien d'autres anomalies structurelles du pied. Le port de chaussures inappropriées et les personnes atteintes de diabète peuvent avoir un risque accru de développer des problèmes aux pieds, y compris l'épine calcanéenne.

Il y a aussi l’activités professionnelles, Les personnes qui passent de longues heures debout ou qui effectuent des tâches qui mettent une pression constante sur les pieds peuvent être plus sujettes à cette pathologie.

Les symptômes de l'épine calcanéenne

Les symptômes les plus courants de l'épine calcanéenne sont :

  • Douleur au talon : Douleur généralement ressentie au niveau du talon, plus précisément sur la partie inférieure du talon. Pouvant varier en intensité, d'une sensation de brûlure à une douleur lancinante.
  • Douleur présente au réveil : Une douleur plus intense lors des premiers pas après le réveil le matin. Symptômes courant car le fascia plantaire se raccourcit pendant la nuit, et lorsqu'il est étiré à nouveau en se levant, il peut reproduire de la douleur.
  • Apparaissent après une période d'inactivité : Après une période de repos prolongée, comme rester longtemps assis, la douleur peut augmenter au lever et à la reprise de la marche.
  • Douleur augmenter lors de la marche ou de la course : La douleur au talon peut s'intensifier pendant la marche, la course ou toute autre activité physique. Elle peut devenir si intense qu'elle limite la mobilité et la participation à des activités sportives.
  • Sensation de brûlure ou de picotement : Certaines personnes ressentent également une sensation de brûlure ou de picotement au niveau du talon ou le long de la plante du pied.
  • Rigidité et mobilité réduite : La douleur peut s'accompagner de raideur au niveau du talon et d'une mobilité réduite du pied.

Il est important de noter que les symptômes de l'épine calcanéenne peuvent varier d'une personne à l'autre. Certaines personnes peuvent éprouver une douleur légère et occasionnelle, tandis que d'autres peuvent souffrir de douleurs constantes et graves. Les symptômes peuvent également évoluer au fil du temps, passant d'occasionnels à chroniques si elle n'est pas traitée.

Les examens complémentaires de l'épine calcanéenne

epine calcaneenne radiologie

Le diagnostic de l'épine calcanéenne est généralement basé sur l'examen clinique, les antécédents médicaux du patient et les symptômes rapportés. Cependant, dans certains cas, des examens complémentaires peuvent être recommandés pour confirmer le diagnostic, le premier est la radiographie du pied. L'échographie peut être utilisée pour aider à identifier l'inflammation, les épaississements ou les déchirures dans le fascia.

On peut avoir également l’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) et l’analyse de la marche et de la posture identifier d'éventuels déséquilibres qui pourraient contribuer à la douleur au talon.

Les traitements de l'épine calcanéenne

Le traitement vise généralement à soulager la douleur, à réduire l'inflammation et à traiter les causes sous-jacentes de la condition. Les approches couramment utilisées dans le traitement de l'épine calcanéenne :

  • Le Repos et le glaçage pour permettre au pied de récupérer, généralement recommandé d'appliquer pendant 15 à 20 minutes les premiers jours.
  • Des étirements du pied : Des exercices d'étirement de l'aponévrose plantaire et du tendon d'Achille peuvent être recommandés pour améliorer la souplesse et réduire les tensions.
  • Les changements de chaussures : des chaussures appropriées avec un bon soutien de la voûte plantaire peut aider à réduire la pression sur le talon.
  • Les semelles orthopédiques : Les semelles orthopédiques, ou orthèses plantaires, peuvent être prescrites pour fournir un soutien supplémentaire à la voûte plantaire et aider à corriger la posture.
  • L’injections de corticostéroïdes : Dans les cas de douleur persistante, des injections de corticostéroïdes peuvent être administrées pour réduire l'inflammation. Cependant, ces injections sont généralement limitées pour éviter les risques possibles.
  • La chirurgie : Dans les cas graves et résistants au traitement conservateur, la chirurgie peut être envisagée pour libérer la tension sur le fascia plantaire. Cependant, la chirurgie est généralement considérée comme une mesure de dernier recours en raison des risques associés.
  • Les thérapies manuelles : Les traitements manuels comme l’ostéopathique peuvent être utilisés pour soulager la tension et améliorer la circulation.
  • Renforcer les muscles du pied

 

video-play-icon

L'ostéopathie et l'épine calcanéenne

osteopathe epine calcaneenne

L'ostéopathie est une approche thérapeutique manuels et douce qui se concentre à redonner l'équilibre naturel du corps et favoriser la guérison, en prenant le patient dans sa globalité.

Lorsqu'un patient présente une épine calcanéenne, l'ostéopathe va évaluer la posture, la biomécanique, les mouvements articulaires et les éventuelles tensions musculaires. De plus, l'ostéopathe peut évaluer d'autres parties du corps, telles que la colonne vertébrale, les hanches et les genoux, car des déséquilibres dans ces zones peuvent contribuer à la douleur au talon.

L’ostéopathe utilise des techniques manuelles qui peuvent inclure des étirements, des mobilisations articulaires, des manipulations douces et des massages spécifiques. Plutôt que de se concentrer uniquement sur les symptômes locaux, l'ostéopathie prend en compte l'ensemble du corps, en cherchant à corriger les déséquilibres sous-jacents qui contribuent à la douleur au talon.

En corrigeant les déséquilibres sous-jacents, l'ostéopathie peut contribuer à réduire le risque de récidive de l'épine calcanéenne. Il va également proposer des exercices et/ ou conseils à appliquer en dehors de la consultation.


Chloé Langlois
Ostéopathe DO
A Nandy - 77

Chloe Langlois osteopathe nandy

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Pourquoi consulter un ostéopathe pour ses céphalées ou ses migraines ?

Allaiter en extérieur : les conseils de votre ostéopathe

Pourquoi faut-il consulter son ostéopathe après un accouchement

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion