Sport
blessure basket ball et osteopathie 77

Le basketball est un sport créé en 1891 par un professeur d'éducation physique. D'abord développé au Canada et aux Etats-Unis il s'est rapidement développé à l'international.

Le basketball est un sport de pivot et impose aux joueurs de nombreux changements de direction.Ceci peut être source de nombreuses blessures comme les entorses, les déchirures musculaires, etc et l’ostéopathie a sa place dans la prise en charge du basketteur tant en prévention qu’en traitement.

Les muscles sollicités au basketball

Lors de la pratique du basketball certains muscles sont plus sollicités, notamment lors des nombreux mouvements lors du jeu : dribbles, shoots, dunks, sauts.

Au niveau des membres supérieurs

  • La coiffe des rotateurs (subscapulaire, infra-épineux, petit rond et supra-épineux)
  • Le trapèze
  • Le deltoïde
  • Le grand dentelé
  • L'élévateur de la scapula
  • Le biceps et le triceps

Au niveau du tronc

  • Les abdominaux
  • Les pectoraux

Au niveau des membres inférieurs

  • Les fessiers : ils assurent la mobilité de la cuisse et stabilisent le bassin
  • Les quadriceps : ils sont responsables de la flexion de cuisse et l'extension de jambe
  • Les ischios jambiers : ils assurent la flexion de la jambe et l'extension de la cuisse
  • Les muscles du mollet : triceps sural, les jumeaux, le soléaire pour l'extension du pied sur la jambe

Les blessures les plus fréquentes au basketball

osteopathe basketteur nandy savigny le temple Cesson

Les blessures du membre inférieur

L'entorse de cheville

Elle survient souvent lors d’un changement de direction, des renversements quand le joueur à le ballon en sa possession ou encore lors des réceptions et des sauts. Mais elle peut également survenir aussi lors des tentatives de démarquages et des démarrages rapides. 

Traitement :

  • Guérison en 3 à 8 semaines selon le degré de l'entorse.  
  • Froid pendant 12 minutes sur le coup pour limiter le saignement. L’application du froid les jours d’après n’est pas nécessaire.
  • Pas d’anti-inflammatoires
  • Contention de type strapping
  • Ostéopathie : L’ostéopathie va avoir pour but d’évaluer la gravité de l’entorse et de réorienter si cela s’avère nécessaire. L’ostéopathe va pouvoir travailler sur la cheville et restaurer la mobilité articulaire perdue suite au traumatisme. Il pourra également travailler sur les répercussions que cela a pu causer sur le reste du corps. Si cela est nécessaire votre ostéopathe pourra poser du strapping pour protéger la cheville et la maintenir afin d'optimiser la récupération.
  • Kinésithérapie : avec notamment des exercices de proprioception et de renforcement musculaires des muscles fibulaires.

Fissure du tendon court fibulaire

Cette déchirure du tendon se traduit par une douleur en arrière et en dehors de la cheville qui apparait progressivement à la marche et lors de la pratique du sport.

Luxation des tendons fibulaires

Ces tendons sont situés en arrière de la malléole externe. Leur luxation se traduit par un gonflement et par une sensation de déplacement des tendons sous la peau. Parfois le patient peut ressentir un claquement qui correspond au mouvement de sub-luxation de ces tendons qui se déplacent et se remettent en position.

Fracture du cinquième métatarsien (MV)

Elle se produit lors d'un traumatisme semblable à celui d'une entorse de cheville et il est possible de présenter à la fois une entorse et une fracture.

Les symptômes sont :

  • Un gonflement,
  • parfois hématome/ecchymose. 
  • Une douleur localisée à la localisation de la fracture fréquemment à la base de MV, reproduite à la palpation, à la compression et distraction de ce métatarse et à la percussion.

Une radiographie permet d'affirmer le diagnostic.

Le traitement consiste en le port d’un plâtre ou d’une botte de marche pendant environ 6 semaines. Le retour au jeu ne pourra être effectué que lorsque la consolidation sera complète.

Tendinopathie d'Achille

Elle est due aux sauts répétés, aux programmes de renforcements musculaires intensifs ou une reprise trop intensive.

Les symptômes de la tendinopathie d'Achille sont :

  • Douleur dans la partie inférieure du mollet et l'arrière du talon.
  • On pourra également sentir un épaississement du tendon à la palpation surtout dans les tendinopathies chroniques et parfois même des nodules

Après diagnostic, il est conseillé de faire un bilan ostéopathie et éventuellement podologique pour trouver la cause de cette souffrance tendineuse.

Rupture du tendon d'Achille

La rupture du tendon d'Achille peut être partielle ou totale et nécessaire l'arrêt complet du sport et une très bonne prise en charge en kinésithérapie afin de limiter les séquelles.

Les pathologies du genou

  • Syndrome fémoro patellaire :  le joueur peut faire face à une raideur musculaire, une laxité ligamentaire, et un contrôle moteur défaillant. Le traitement sera basé sur un renforcement du vaste médial, du moyen fessier
  • Instabilité de la rotule (elle ne s'engage pas correctement, ce qui peut causer des luxations le plus souvent externes de la rotule).
  • Rupture du ligament croisé antérieur (lors d'une impulsion ou d'un arrêt brutal avec un changement de position).
  • Tendinite ou inflammations des tendons rotuliens ou quadricipital (du aux sauts à répétitions, des renforcements musculaires intensifs). On parle alors du syndrome du « jumper knee ».

 

Des examens complémentaires seront effectués (radiographie/ IRM/ échographie). Pour les pathologies du genou, le patient aura une pseudo-instabilité du genou, des claquements, douleurs aiguë, une sensation de blocage.

Aponévropathie plantaire et rupture de l'aponévrose plantaire

L'aponévrose plantaire est une membrane sous le pied qui s'étend du pied jusqu'au début des orteils. trop ou mal sollicitée, elle peut s'inflammer puis rapidement se remanier et être source d'importante douleur. 

Cette aponévrose peut également se déchirer ou se rompre. 

Les blessures du membre supérieur

osteopathe basketball nandy

L'épaule

Voici les principales pathologies du membre supérieur retrouvé en basket :

  • Traumatismes :
    • Contusions,
    • Disjonction de l'articulation acromio-claviculaire (entorse),
    • Fracture de la clavicule, `
    • Luxation de l'épaule.

Mais on peut également se retrouver face à des épaules douloureuses et instables

  • Lésion du bourrelet gléno-huméral
  • Tendinopathies, pathologies de la coiffe des rotateurs.

Le coude

Les pathologies sont variables, on retrouve majoritaire la luxation, la fracture et la tendinite :

Luxation du coude : La réduction du coude se fait à l'hôpital après un bilan neurologique et une radiographie. Parfois le traitement est chirurgical. La période d'immobilisation dure environ 3 semaines. Reprise du sport après environ 6 semaines de repos.Il est possible de reprendre une activité physique adaptée.

Fracture : La fracture au niveau du coude peut siéger au niveau de l'olécrane mais aussi au niveau de l'extrémité proximate du radius ou de l'ulna. La traitement consiste parfois en une chirurgie suivi d'une immobilisation ou d'une simple immobilisation (environ 3 semaines de plâtre) puis de la rééducation.

Tendinopathie : Au niveau du coude, on retrouve la tendinite à l'intérieur du coude ("golf elbow") et à l'extérieur ("tennis elbow"). Cette pathologie est liée à une surcharge ou une mauvaise sollicitation musculaire. Pour le traitement, le joueur doit réduire les charges, il devra également effectuer un renforcement musculaire. Si celle-ci persiste, la chirurgie peut être envisager.

Le poignet

Les traumatismes au poignet sont le plus souvent liés à des réceptions de chute ou à une mauvaise réception de balle. On peut retrouver :

  • Entorse du poignet : la durée de l'immobilisation varie en fonction de l'atteinte (en moyenne de 2 à 6 semaines)
  • Fracture du scaphoïde : il est parfois difficile de la détecter car elle peut apparaître à la radio 10 jours après le traumatisme. En cas de doute, il est nécessaire de refaire passer des examens. L'immobilisation est nécessaire et ne doit pas être minimiser dans les cas de fracture du scaphoïde pour limiter le risque de complication.

La main

On retrouve principalement les entorses, fractures, luxation.

  • Luxation simple : immobilisation pendant 2 à 3 jours puis protection par bandage
  • Luxation instable :  port d'une protection type strapping pendant 3 à 6 semaines et pendant l'activité sportive pendant plusieurs semaines.
  • Fracture : Immobilisation pendant 6 semaines avec une attelle et éventuellement chirurgie dans certains cas.

La prévention des blessures au basket

osteopathe basketteuse senart Nandy

La proprioception

La proprioception, c'est la perception qu'à le cerveau des différentes positions du corps. Aussi, en cas de déséquilibre, si notre proprioception est affutée le cerveau a le réflexe de mettre en place des réactions de protection pour diminuer les blessures. 

Chez le basketteur, la proprioception doit être travaillée au niveau des membres inférieurs mais aussi sur le membre supérieur afin de prévenir les blessures mais aussi d'améliorer l'agilité.

La souplesse articulaire

Pour optimiser le jeu du basketteur, il doit avoir une bonne amplitude articulaire mais aussi une certaine raideur pour améliorer l'explosivité. Il se doit donc de pratiquer un peu d'assouplissement articulaire, d'étirement à distance des entraînements, c'est-à-dire à froid pour lutter contre la raideur articulaire.

Le renforcement musculaire

Le renforcement musculaire est la base de la performance, il permet d'améliorer la force, la vitesse, l'explosivité, etc mais bien mené il est indispensable à la prévention des blessures.

Le travail musculaire excentrique a un grand rôle à jouer dans la prévention comme dans la réathlétisation.

L'ostéopathie

osteopathe basket ball 77 Senart

L'ostéopathie est une méthode manuelle qui a pour but de prévenir et traiter tous les déséquilibres du corps humain. Chez le basketteur, l'ostéopathe a pour rôle de checker le patient de la tête aux pieds ou des pieds à la tête afin de déceler et de traiter tous les éléments qui peuvent être source de déséquilibres, de blessures...

En post-blessure, l'ostéopathe agit en pluri-disciplinarité avec le kinésithérapeute, le coach ou le préparateur physique. Un ostéopathe formé au sportif pourra poser un strapping ou des bandes de kinésio taping afin d'optimiser la prise en charge du basketteur. Grâce à un panel de technique articulaire, musculaire, fasciales, etc, votre ostéopathe adaptera ses techniques pour traiter au mieux le patient et accélérer sa récupération.

Ostéopathe à Nandy
77 - Seine et Marne


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion