Sport

Introduction sur la santé du cavalier

osteopathie du sport cavalier equestre equitation Nandy 77 proche savigny le temple

L’équitation est un sport très populaire car c’est dans la majorité des cas avant tout une passion qui allie technique et relation avec le cheval.

En 2007, une enquête de TNS Sofres-Fival a estimé à plus de 2.2 millions le nombre de français pratiquant de l’équitation soit 3.6% de la population française. 

Avec ses 650 437 licenciés, l’équitation représente la 3ème fédération sportive en France (FFE, 2010) après le tennis et le football. Mais ça c’est en terme d’inscrits car si nous prenons l’exemple de la course à pied, en 2007, il y avait 13,5 millions de runners mais seulement 307 000 inscrits à la fédération française d’athlétisme (la FFA).

Malgré cette popularité, l’équitation n’a pas toujours bonne presse car monter à cheval est vu comme un sport dangereux en raison du risque de chute, de l’imprévisibilité de l’animal mais aussi des pathologies dites d’écurie.

 La pratique de ce sport  exige donc de la rigueur et de la discipline tant sur le cheval qu’à côté de lui.

Cet article a pour but de vous présenter les principales pathologies liées à la pratique de ce fabuleux sport, de vous donner des conseils pour les prévenir et les traiter.

Les pathologies du cavalier

Les pathologies d'écurie

pathologie blessure cavalier equitation osteopathe du sport Nandy marie messager 77

Selon une étude de Waller, en 2000, 30 à 40% des blessures retrouvées dans la pratique de l'équitation surviennent à côté du cheval, lors des soins aux chevaux.

Les causes de pathologies d'écurie sont :

  • Coups de pied
  • Ecrasement
  • Manutention
  • Transport routier
  • Entretien du box
  • Piétinement

Elles peuvent donc engendrer :

  • Traumatismes (fracture, entorse, traumatisme crânien, etc)
  • Lombalgies (discopathie, etc)
  • Tendinopathies

Prévention des pathologies d'écurie

La prévention passe en tout premier lieu par le respect des règles de sécurité :

  • Ne jamais surprendre un cheval, toujours le prévenir de votre arrivée par la voix
  • Aborder un cheval de face ou de côté (après l'avoir prévenu de votre arrivée), jamais par derrière
  • Positionner votre cheval de manière à ne jamais être bloqué dans un box
  • Respecter les distances de sécurité entre les chevaux lorsque vous tenez votre cheval à la main, ce conseil est aussi applicable à cheval, etc

Mais la protection contre les blessures d'écurie passe également par une bonne condition physique, qu'on détaillera dans l'article.

Les pathologies du cavalier (à cheval)

pathologie blessures cavalier cheval equitation par osteopathe du sport Nandy 77

Localisation des blessures du cavalier

  • Pour le cavalier professionnel
    • Tête
    • Epaule
    • Thorax
  • Pour le cavalier amateur :
    •  
    • Membre supérieur (épaule, bras, coude, avant bras, poignet, main) : 22 à 39%
    • Tête et cou : 19-25% 
    • Membre inférieur (hanche, cuisse, genou, jambe, pied) : 17-20%
    • Rachis : 8- 13%
    • Thorax : 8-13%
    • Pelvis (bassin) : 2-8%
localisation blessures cavalier amateur osteopathe sport equitation nandy
Localisation des blessures du cavalier amateur

Les traumatismes liés aux chutes et leurs séquelles

Selon une étude américaine réalisée en 2007 par Mayberrey dans trois états (Oregon, Washington et Idaho), plus on monte à cheval, plus on a d’entraînement, moins on a de risque de se blesser, ce qui paraît logique.

La majorité des lésions, à savoir 44%, surviennent après avoir été éjecté de cheval. 10% de ces traumatismes sont liés à un écrasement par l'animal.

Prévention des traumatismes

  • Etre bien équipé :
    • Porter une bombe systématiquement lorsque vous êtes à cheval même pour une petite balade. La bombe doit être adaptée à sa taille.
    • Porter un protège-dos : obligatoire en cross, il ne l'est pas dans les autres disciplines. Mais tel un motard qui doit porter une dorsale, le protège-dos peut s'avérer utile.
    • Porter des bottes ou des boots avec chaps a certes un aspect pratique et évite de salir le bas de son pantalon mais lutte aussi contre les traumatismes notamment les entorses.
  • Avoir une bonne condition physique : en cas de traumatisme c'est tout le corps qui va subir, plus on est musclé, plus les muscles vont faire office de protection.

Traitement des traumatismes du cavalier

Le traitement des traumatismes varient beaucoup et sont dépendants de leur gravité. En cas de doute, il est impératif de consulter les urgences ou un médecin.

Voici les signes d'urgence qui nécessitent une consultation aux urgences :

  • Altération de la conscience
  • Troubles neurologiques (paralysie, sensation de décharge électrique, engourdissements)
  • Asymétrie osseuse
  • Plaie 
  • Douleur transfixiante au niveau d'un os
  • Maux de tête croissants
  • Vomissements
  • Vertiges
  • Convulsions ou crises d'épilepsie après l'accident
  • Sous substance au moment de l'accident (drogue, alcool)
  • Amnésie post-traumatique > 20 minutes
  • Personne sous anti-coagulants

L'ostéopathie :

En l'absence de pathologie médicale, l'ostéopathie a sa place dans la prise en charge du traumatisé équestre. 

Avec des tests précis notamment orthopédiques et ostéopathiques, votre ostéopathe va dans un premier temps comprendre la cause de la douleur et la structure en souffrance (l'os, le muscle, le ligament, le tendon). Si le praticien suspecte une fracture ou une autre contre-indication, il ne vous prendra pas en charge et vous réorientera immédiatement chez votre médecin.

En l'absence de contre-indication, l'ostéopathe va établir un schéma dysfonctionnel du patient afin de cibler la cause et les répercussions que cela a pu causer. Il va avoir pour rôle de soulager voire de traiter le patient de la tête aux pieds ou des pieds à la tête, grâce à un ensemble de techniques (articulaires, viscérales, crâniennes, faciales, etc). Il adaptera ses techniques en fonction du patient, de son âge, de son histoire, de sa condition physique, etc.

L'ostéopathe a également un rôle de conseils pour optimiser la récupération du patient. Ces derniers peuvent être d'ordre diététique mais aussi concerner sa préparation physique (étirement, renforcement, etc).

Pathologies de la colonne vertébrale (rachis)

colonne vertebrale dos rachis equitation Osteopathe du sport Nandy proche Melun

La colonne vertébrale est constituée de 3 parties :

  • Les lombaires : les 5 vertèbres du bas du dos
  • Les dorsales : au nombre de 12 vertèbres
  • Les cervicales : au nombre de 7 vertèbres, elles composent le cou

En 1980, Auvinet a mis en évidence la fréquence des pathologies de la colonne vertébrale en fonction de sa situation

  • Lombalgies : 63,5 % 
  • Cervicalgies : 12 %
  • Dorsalgies : 7 %

L'équitation n'est pas mauvaise pour le dos

cheval equitation dos cavalier osteopathe sport Nandy proche savigny le temple

La bonne nouvelle, pour les cavaliers, c’est que ces chiffres sont sensiblement les mêmes voire même légèrement plus bas que ceux qu’on retrouve dans la population générale, contrairement aux idées reçues.
L’autre point positif, c’est que selon Cuche, en 1984, il n’y a pas de corrélation entre la fréquence des douleurs au dos et le nombre d'années de pratique, donc ce n’est pas parce que l’on fait beaucoup d’équitation que l'on aura mal au dos. 

En réalité, les études montrent que ce n’est pas la pratique de l’équitation qui est à l’origine des problèmes de dos (à l’exception des chutes bien entendu) mais les à côté à l’écurie dont on a parlé plus haut (piétiner, s’occuper du box, etc).

L’équitation renforce le dos ne serait-ce que par l’assise, votre maintien sur le cheval. Lorsque vous êtes assis sur une chaise, au bout de 3 minutes, vos muscles du dos ne travaillent plus, des tests ont montré qu’il n’y avait aucune information nerveuse du cerveau vers les muscles du bas du dos. En revanche lorsque vous êtes assis sur un tabouret, à cheval ou encore comme moi au cabinet sur un ballon, vous êtes obligés de contracter les muscles du dos pour ne pas tomber et ainsi vous les renforcer ! Vous musclez donc votre dos.

Les contraintes renforcent le dos : prouvé dans la course-à-pied

Ce sont les micro traumatismes liés à la pratique d’un sport qui vont renforcer le dos !
Une équipe d’australiens a démontré en avril 2017 que plus on pratique de la course à pied, plus on renforce les disques entre les vertèbres. 

Ils ont constitué 3 groupes de personnes âgées d'environ 30 ans :

  • Non coureurs
  • Coureurs parcourant 20-40 Km par semaine
  • Coureurs parcourant plus de 50 Km par semaine

Et ils ont comparé leur colonne lombaire (donc le bas du dos) avec des IRM.

Ils ont montré que les disques entre les vertèbres étaient plus hydratés donc plus épais et que leur centre était renforcé ce qui permet une efficacité optimale des disques inter vertébraux dans leur rôle d’amortisseur (de petits coussins).

La natation n'est pas si bonne pour le dos qu'on le dit !

Vous avez tous entendu dire que la natation était bonne pour le dos ? et bein c’est faux ! Et les études ne trompent pas.

Monsieur Hangai et ses collaborateurs ont montré en 2009 la proportion de pathologie discale dans la population de sportifs ayant plus de 10 ans de pratique et de non sportifs, voici leurs conclusions :

On retrouve :

  • 25,6 % d’atteinte discale chez les coureurs
  • 31,4 % des chez les non sportifs !!!!
  • 36,2 % chez les footballeurs
  • 57,2 % chez les nageurs !!!!!

Mais ce n’est pas tout, Kaneoka a montré dans ses recherches de 2007 que 68% des nageurs élites présentaient des pathologies discales contre 29% chez les nageurs occasionnels !

Pourquoi me direz-vous ? 

Parce que lorsque vous nagez, vous n’avez pas de contraintes transmises par le sol. Les disques entre les vertèbres n’ont pas besoin d’avoir un rôle d’amortisseur quand vous nagez donc ils ne se renforcent pas. De plus, lorsque vous nagez il y a une composante d’ondulation qui fait qu’on cisaille les disques et ils ont plus de risque de déborder de leur emplacement et de provoquer une hernie discale !

Rassurez-vous pour nos nageurs élite, Folkvardsen a montré en 2016 qu’il n’y avait plus aucune différence sur le taux de pathologies discales chez les élites et les amateurs. La raison est très simple : on a changé leur préparation physique ! Ils font maintenant au moins 3 séances par semaine de travail à sec pour imposer des contraintes axiales à leurs dos. 

 

Par conséquent, les contraintes de micro traumatismes provoquées par la pratique de l’équitation est ce qui permet de renforcer votre dos, comme la préparation physique. Tout comme un nageur doit se renforcer en dehors des bassins, nous recommandons à un cavalier de pratiquer du renforcement musculaire en dehors des écuries. 

 

Les entorses de cheville et entorses de poignet

Un ligament, c'est une sorte d'élastique qui a pout but de participer à la stabilité d'une articulation. Lorsque l'on effectue un mouvement, le ligament s'étend puis revient à l'identique, c'est l'étirement physiologique du ligament.

 Mais lorsqu'on effectue un mouvement avec une trop grande amplitude, l'élastique ligamentaire peut soit être trop étiré et donc se distendre un peu (entorse simple), soit se rompre complètement si on force encore (rupture du ligament). Dans un cas encore plus grave, le ligament a tellement été étiré qu'il a arraché un peu d'os sur lequel il s'insérait (rupture ligamentaire avec arrachement osseux).

entorse cavalier cheval equitation osteo du sport Nandy proche brunoy

En équitation les principales entorses qui surviennent sont les entorses de cheville et du poignet en cas de chutes. Meilleure est la condition physique du cavalier, moindre seront les entorses.

Prévention des entorses de cheville

La proprioception :

La proprioception est la clef de la prévention des entorses. La proprioception, c'est la perception qu'a votre cerveau de la position des différentes parties de votre corps. Si votre proprio est affutée, lorsque vous commencez à vous déséquilibrer, votre corps a le réflexe de mettre en place une stratégie pour éviter une blessure grave. Par exemple, il vous fait basculer sur l'autre pied. A l'inverse, si votre proprioception n'est pas entretenue, les réflexes ne sont pas bons et la blessure est quasi garantie. 

Voici quelques exercices pour travailler la proprioception de la cheville :

  • Se tenir sur un pied
  • Se tenir sur un pied les yeux fermés
  • Se brosser les dents sur un pied
  • Marcher sur un sol instable (sable, matelas, etc)
  • Tenir debout sur deux pieds ou un pied sur des planches de proprioception (plateau de Freeman ou coussin de proprioception)

 

Renforcer la cheville :

Ce type d'exercice permet également de travailler les muscles responsables de la stabilité latérale de la cheville (les muscles fibulaires). Car plus les muscles sont renforcés, plus l'articulation est stable et forte, ceci est valable pour toutes les parties du corps et explique l'importance du renforcement musculaire.

Voici quelques exemples pour renforcer ses chevilles :

  • Sauter sur la pointe des pieds (la corde à sauter est un très bon exercice)
  • Courir dans du sable (par exemple dans la carrière)
  • Faire des foulées bondissantes
  • Sauter dans des cerceaux, ou dans une échelle de rythme, etc

 

Etre bien équipé : Porter des bottes quand on monte à cheval permet de maintenir la cheville et limite le risque d'entorse

Prévention des entorses de poignet

Pour prévenir les entorses de poignets, il est important de renforcer les muscles de ses poignets. Pour ce faire, le simple fait de serrer une balle dans ses mains, comme une balle anti-stress, permet ce renfort musculaire. La régularité est la clef, un petit peu régulièrement.

Traiter les entorses du cavalier

  • Ne pas prendre d’anti inflammatoires : l'inflammation est une bonne chose lorsqu'une entorse se produit, elle apporte avec elle les éléments qui vont permettre la cicatrisation du ligament. Si on stoppe  cette inflammation, on ralentit la récupération...
  • Repos
  • Glacer
  • Surélever le pied
  • Immobiliser mais pas trop : chez les enfants, un principe de précaution s’applique  concernant l’immobilisation. De nombreux hôpitaux les plâtrent car les os n'étant pas complètement ossifiés, la radio ne peut éliminer la présence de fracture. Mais chez les adultes, les études ont montré qu'il était délétère de plâtrer. Une étude effectuée sur des petits lapins a mis en évidence qu'il était pire de plâtrer que de ne rien faire du tout, et que la bonne conduite à tenir est d'immobiliser avec du strapp.
  • L’ostéopathie a son rôle à jouer dans la prise en charge des entorses :
    • à très court terme, votre ostéopathe a pour but de lever les blocages générés par le mécanisme d'entorse. Pour ce faire, votre praticien effectuera au préalable des tests orthopédiques afin d'éliminer une fracture qui contre-indiquerait une prise en charge en ostéopathie. En cas de doute, l'ostéopathe vous réorientera aux urgences ou chez votre médecin pour des examens complémentaires.
    • à plus long terme, l'ostéopathe va traiter les répercussions que l'entorse a provoquées sur le reste du corps. En effet, lorsqu'on a une entorse, on a tendance à modifier sa démarche, pour éviter l'appui et diminuer la douleur. Mais, le reste du corps va alors compenser et les pertes de mobilité vont s'installer. Le but de l'ostéopathe est de rééquilibrer tout le corps, pour qu'il fonctionne de manière optimale.
  • La podologie, grâce à des semelles, peut éviter la bascule du pied et limiter le risque d'entorse. Ceci doit être effectué dans de rares cas, dans les cas d'entorses chroniques et ne dispense pas des exercices de proprioception et de renforcement musculaire.
  • La kinésithérapie, grâce à ses massages, sa cryothérapie mais aussi ses exercices de proprioception et de renforcement a son rôle à jouer dans la prise en charge des entorses et est tout a fait complémentaire de l'ostéopathie. 

Les pathologies musculaires du cavalier

Les pathologies musculaires du cavalier ne sont pas courantes à l'exception :

  • des courbatures : elles touchent surtout les cavaliers amateurs ou tous les sportifs qui reprennent une activité physique après un long arrêt ou qui ont forcé lors d'un entraînement. Les courbatures peuvent être source de douleur pendant plusieurs jours. Le chaud soulage les muscles endoloris.
  • de la pathologie des adducteurs mais aussi les fessiers et solaires : Les adducteurs sont les muscles à l’intérieur de vos cuisses qui permettent au cavalier de se maintenir sur le cheval grâce au mouvement de serrage de cuisses qu’on appelle l’adduction. Lors de la pratique de vitesse, d’endurance, de sauts d’obstacles, etc, le cavalier a une position dite en suspension, c’est-à-dire, le siège (les fesses) décollé de la selle, en équilibre sur les étriers avec le buste légèrement incliné vers l’avant, les mollets et l’intérieur des cuisses en adduction. Les muscles postérieurs du rachis et les fessiers assurent un rôle de soutien également.

Prévenir les blessures musculaires

S'échauffer : avant la pratique d'une activité physique, il est recommandé de pratiquer un échauffement spécifique des groupes musculaires qui s'apprêtent à être sollicités afin de les préparer.

Pratiquer des étirements à froid régulièrement : Dans le cas des adducteurs mais également des fessiers et des soléaires, il est fortement conseillé pour la prévention et le traitement des blessures de pratiquer des étirements régulièrement à froid.

Ce qu'il faut savoir sur les étirements :

  • Un étirement doit se pratiquer à froid, c’est-à-dire au moins 2h-3h après l’activité physique
  • Un étirement ne doit jamais se pratiquer juste avant une activité physique sous peine d’augmenter de 20% le risque de blessures musculaires et/ou tendineuses
  • La régularité est la clef. Il vaut mieux faire un peu régulièrement que beaucoup rarement.
  • Attention, il ne faut pas confondre étirement et échauffement qui aura pour but de mobiliser l’articulation et réveiller / chauffer le muscle.
étirement adducteur cavalier equitation osteopathe du sport Nandy proche Melun
Etirement des adducteurs
étirement du dos cavalier equitation osteopathe du sport Nandy proche Melun
Etirement du dos

Renforcer ses muscles avec des exercices spécifiques pour chacun des groupes musculaires mais aussi avec du gainage pour faire travailler les différentes parties du corps ensemble.

squat fessier box jump renforcement cavalier equitation osteopathe du sport Marie Messager
Renforcement fessiers
gainage cavalier equitation osteopathe du sport Nandy proche savigny le temple
Gainage

Une bonne hygiène de vie :

  • Bonne alimentation
  • Bonne hydratation
  • Bonne hygiène dentaire : une carie peut être la source d'entrée bactérienne à l'origine d'une réaction du corps et de baisse de performance
  • Bon sommeil régulier

Des bons équipements bien réglés : la qualité de l'équipement mais aussi les réglages ont un grand rôle à jouer, notamment la hauteur des étriers qui doivent être vraiment au même niveau pour éviter l'installation de déséquilibre.

Une bonne pratique de l'équitation :

  • Pratique symétrique de l’équitation (changer de sens dans la carrière)
  • Trouver le bon équilibre entre être gainé et être relâché (ça s’acquiert avec l’expérience mais aussi avec le mental).

Traitement des blessures musculaires du cavalier

Le traitement est dépendant du type de blessures :

  • Mettre du chaud pour les courbatures, contractures
  • Mettre du froid pour les élongations, déchirures, ruptures
  • En cas de déchirure, ne pas masser !
  • Mettre un strapping compressif pour les lésions musculaires
kinésio Taping cavalier equitation osteopathe du sport marie messager Nandy proche Melun
  • Se faire poser du kinésio taping : quelle que soit la pathologie musculaire (ou ligamentaire, ou tendineuse), votre praticien formé au K-tape pourra vous en poser et adaptera la pose en fonction du problème.

Les pathologies tendineuses du cavalier

Le tendon est la partie située entre l’os et le muscle. Lors de la pratique d’une activité physique, les fibres tendineuses (comme musculaires) peuvent souffrir lorsqu’elles sont trop ou mal sollicitées. Elles se modifient alors et se remanient.

Avant, on parlait de tendinite parce que l’on pensait qu’il y avait de l’inflammation. Et c’est la raison pour laquelle encore de trop nombreux médecins vous prescrivent des anti inflammatoires…
Cependant les études ont montré qu’il n’y a aucune cellule inflammatoire dans les cas de tendinite à l’exception des tous premiers jours. Le nom a donc été changé et on parle désormais de tendinopathie, de pathologie du tendon.

En pratique, le tendon se reforme et les fibres tendineuses ont tendance à se re-consolider en forme de petit paquet, c’est la raison pour laquelle, il est impératif de solliciter le tendon en l’étirant et ou en le contractant mais bien entendu de manière appropriée.

Le repos complet est donc inutile dans les cas de tendinopathie !! L’activité doit cependant être adaptée et réduite mais il est indispensable de faire travailler les tendons.

 

En équitation, le cavalier a tendance à souffrir des tendinopathies des adducteurs pour les raisons expliquées au-dessus mais également de tendinopathies des avant-bras comme la tendinopathie de De Quervain ou l'épicondylite. Ceci s'explique par la sollicitation des avant-bras par les rênes. Il est donc primordial de maîtriser rapidement une bonne technique pour éviter d'être crispé sur les rênes, mais le travail se complique lorsque l'on monte un cheval peut coopératif.

Prévention des tendinopathies du cavalier

  • Bonne hygiène dentaire
  • Etirements à froid
  • Exercices de renforcement spécifiques des tendons. Par exemple pour l'avant-bras et les poignets, on peut prendre une balle dans une main, la serrer et relâcher doucement.

Traitement des tendinopathies :

  • Ne pas prendre d'anti-inflammatoires
  • Bonne hydratation / alimentation
  • Etirement (en excentrique notamment)
  • Travail du tendon
  • Cataplasme d'argile verte
  • Auto massage
  • Faire une séance d'ostéopathie : dans les cas de tendinopathies, l'ostéopathe a pour but de traiter la cause de la tendinopathie comme par exemple un blocage de l'articulation trapèzo-métacarpienne dans les cas de tendinopathie de De Quervain mais aussi les répercussions que cela a pu causer sur le reste du corps.
     
  • Faire de la kinésithérapie : si la tendinopathie est avancée, il est conseillé d'effectuer quelques séances de kiné afin de travailler et de faire travailler le tendon en souffrance avec des massages, des étirements, des ondes de chocs, des exercices de renforcement.

Pathologies du siège

  • Irritations
  • Lésions dermatologiques
  • Hémorroïdes

Sont des pathologies fréquentes chez le cavalier amateur mais assez rare chez le professionnel, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

L'ostéopathie et l'équitation

consultation osteopathe du sport cavalier equitation cheval marie messager Nandy 77

Cavalier, quand consulter votre ostéopathe ?

A tout âge et quel que soit le niveau du cavalier (amateur ou professionnel), une visite chez un ostéopathe est conseillée une à deux fois par an.

Lorsqu'un cavalier monte toujours ou très souvent le même cheval, il est fortement recommandé de consulter pour vous en ostéopathie en même temps ou dans les jours qui suivent la consultation de votre cheval par un ostéopathe équin.

Pourquoi consulter un ostéopathe quand on fait de l'équitation ?

L'équitation est un sport très physique qui implique des contraintes bonnes comme mauvaises, des déséquilibres sur le corps. Le but de l'ostéopathie est simplement de donner un coup de pouce à votre corps pour qu'il se rééquilibre et qu'il fonctionne le plus parfaitement possible.

En prévention

Il est tout à fait possible et même conseillé de consulter un ostéopathe en prévention. Il n'est pas nécessaire d'avoir des douleurs. Le but de ces consultations préventives ? Eviter que les problèmes s'installent et soient source de douleur plus tard.

En cas douleur, post blessure / traumatisme

consultation osteopathe du sport cavalier equitation cheval marie messager Nandy 77

Après avoir éliminé une contre-indication à la prise en charge ostéo, votre ostéopathe va pouvoir vous prendre en charge. En cas de contre-indication, il vous réorientera vers un spécialiste.

Le but d'une séance d'ostéopathie est de soulager la douleur du patient et d'optimiser sa récupération. Pour ce faire, l'ostéopathe va utiliser un ensemble varié de techniques pour traiter la cause du problème et les déséquilibres que cela a pu engendrer.

Votre ostéopathe du sport pourra également vous poser des bandes de kinésio-taping et/ou du strapping afin d'améliorer la récupération et soulager plus rapidement le cavalier.

Pour les conseils

Votre ostéopathe du sport, en vous regardant de la tête aux pieds, va pouvoir déterminer vos zones de faiblesse et va pouvoir ainsi vous conseiller pour éviter la récidive de blessure mais aussi pour améliorer vos performances.

Etirements, conseils hygiéno-diététiques, exercices de renforcement, exercices à travailler avec votre cheval, votre ostéopathe est également présent pour répondre à toutes vos interrogations.

Marie Messager
Ostéopathe du sport
à Nandy, proche Melun
77176 - Seine et Marne
 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion