Faut il mettre son bébé assis ?

Pédiatrie

C’est une question qui revient souvent au cabinet : pourquoi est ce « mal » d’assoir son bébé ?

Les parents souhaitent souvent que leur enfant réussise à se tourner, à s’assoir, à ramper. Dès qu’un petit arrive à faire quelque chose, les parents sont émerveillés et souhaite donc passer à l’étape d’après mais ont donc tendance à griller les étapes…

Dans cet article, nous allons vous expliquer pourquoi nous ne recommandons pas d’asseoir les bébés et comment vous pouvez stimuler votre enfant à s’asseoir de lui-même sans le forcer.

Pourquoi ne faut-il pas asseoir mon bébé ?

Avant propos lorsqu’on parle de ne pas asseoir son bébé, on veut dire poser son bébé en position assise sans soutien. Si votre bébé est assis mais dans vos bras ou encore dans une chaise haute pour manger il n’y a aucun problème. Caler votre bébé avec des coussins n’est pas non plus une bonne idée.

Il faut bien distinguer le fait que le bébé se tienne assis du fait qu’il se mette assis tout seul.

Tout au long du développement de votre enfant, il va acquérir certaines étapes. Pour lui permettre d’arriver à l’étape s’assoir seul il doit au préalable avoir validé certaines autres étapes :

  • Position sur le ventre, avec levée de la tête, appui sur les bras, etc
  • Retournement du ventre au dos et du dos au ventr
  • Ramper en arrière et en avant
  • Marcher à 4 pattes
  • S’asseoir en position dite « assis plage » (semi-assis)

Le « forcer » à s’assoir sans qu’il ait acquis les autres étapes n’est pas du tout lui rendre service et peut créer de la frustration chez votre enfant. Alors même si vous souhaitez qu’il se mette assis le plus rapidement possible, laissez-le aller à son rythme.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le développement psychomoteur de l’enfant, nous vous recommandons beaucoup ce livre « De la naissance aux premiers pas » de Michèle Forestier.

Il est très imagé, très simple à lire et il y a toute une partie conseil à appliquer avec votre petit à toutes les étapes du développement.

Vers quel âge s’assoit mon bébé ?

bebe_assis_seul motricité libre osteopathe seine et marne

Un bébé apprend à s’assoir vers 8-9 mois (parfois dès 6 mois) mais cette donnée est juste une estimation.  Ne vous inquiétez pas si votre enfant s’assoit plus tard, il a peut-être mis cette étape de côté car il est trop occupé par d’autres apprentissages.

Si votre enfant est né prématuré, pensez à calculer cette estimation en âge corrigé.

Par exemple si votre petit est né avec 2 mois d’avance, il pourra se mettre assis vers 10-11 mois sans que ce soit un retard

Vous avez l’impression que votre enfant a du retard ? Ne paniquez pas.

Essayez de revenir au fondamentaux. De le poser à plat dos ou ventre sur un tapis d’éveil assez grand et stimuler le avec des jeux autour.

Michèle Forestier vous donne plein d’astuces dans son livre.

Nous vous recommandons aussi de consulter une psychomotricienne spécialisée dans la petite enfance. Elle évaluera le développement psychomoteur de votre enfant et surtout vous donnera des pistes pour le stimuler sans faire de bêtises.

Quels sont les inconvénients d’asseoir mon bébé trop tôt ?

asseoir mon enfant osteopathe Nandy

Assoir un bébé trop tôt et sans qu’il en soit capable peut provoquer différents troubles.

Mauvaises réflexes / position d’adaptation

Lorsque votre enfant s’assoit seul, il découvre comment le faire avec différentes étapes ainsi il sait aussi comment sortir de la position assise puisqu’il y est arrivé seul.

Le placer en position assise sans qu’il en soit capable, va provoquer chez lui de la frustration, il va donc essayer de sortir de cette position mais ne saura pas par où commencer. Il va donc mettre en place des mauvais réflexes et mauvaises positions d’adaptation.

 Par exemple, nous observons souvent un bébé qui va se déplacer sur les fesses ou un bébé qui n’arrive plus du tout à bouger car son dos n’était pas prêt et il devient soit complètement raide soit se place en boule.

Diminution de ses mouvements

Comme expliqué précédemment, assoir son bébé c’est le caler dans une position. Il n’est donc pas capable de bouger librement. Il est comme piégé. On observe donc soit une immobilité dans le pire des cas soit une moindre mobilité.  

Instabilité et peur de la chute

Lorsqu’un bébé s’assoit seul c’est que ses muscles et son corps sont prêts. L’assoir alors qu’il n’en est pas capable de manière autonome c’est lui demander de faire un effort physique alors qu’il n’a pas la musculature suffisante et que son corps ne sera pas prêt. Son réflexe sera de stresser et de contracter ses muscles par peur de chuter, d’ailleurs au début il tombera… mais n’aura pas les réflexes pour se rattraper correctement.

Difficulté à la marche

Chaque étape du développement moteur est primordiale pour une bonne acquisition de la marche. Rassurez-vous ce n’est pas parce que votre enfant ne fait pas de 4 pattes qu’il ne marchera pas.

Mais avant de s’assoir les étapes d’avant permettent :

  • De se muscler en étant sur le dos et le ventre
  • De s’habituer aux déséquilibres et de maitriser le mouvement grâce aux retournements
  • Le fait de se retourner permet aussi de se mettre sur le côté puis de pousser avec les bras pour s’assoir en assis-plage
  • Le ramper aide à la latéralisation et à la coordination des bras et des jambes
  • Le 4 pattes renforce toutes ses étapes (musculature, coordination, mouvement)

L’enfant est donc prêt à gérer le fait de s’assoir et se re sortir de cette position par exemple en enchainant avec du 4 pattes. Puis en grandissant, il pourra se positionner en « chevalier servant » (position de l’homme qui demande sa femme en mariage avec un genou au sol) en se tenant et se redresser sur ses 2 jambes, etc.

J’ai assis mon bébé trop tôt, que puis-je faire ?

Vous n’aviez pas connaissance de ces informations et avez assis votre bébé trop tôt pensant bien faire ? Ne vous inquiétez pas, il suffit de revenir aux étapes d’avant.

Nous comprenons que ça soit frustrant car on a toujours envie d’avancer, de progresser. De plus votre petit aime bien être assis donc vous pensez réellement bien faire.

Revenez aux bases :

  • Arrêtez de l’asseoir
  • Mettez le au sol, sur le dos et sur le ventre
  • Occupez le avec des jouets, des caresses, des sourires , etc. Ne le laissez pas pleurer. 
  • Faites le rouler d’un côté et de l’autre
  • Placez les jouets un peu plus loin pour qu’il essaie de les attraper, etc

Vous verrez ce ne sera qu’une question de semaines (ou mois) pour qu’il s’assoit de lui-même et vous, parents, en serez d’autant plus fiers.

assoir son bébé conseils de votre Osteo à Nandy

Si vous ne voyez pas d’évolution ou avez besoin d'aide, ou que votre bébé ne s’assoit pas, nous vous recommandons de consulter un ostéopathe spécialisé en pédiatrie afin de lever (en douceur) tous les troubles mécaniques qui l’empêcheraient d’évoluer correctement. Vous pouvez aussi consulter un(e) pychomotricien(ne) spécialisé(e) dans la petite enfance. 
 

Marie Messager
ostéopathe D.O
116 chemin des Tournesols
77176 Nandy


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion