L'ostéopathie et la maladie de Dupuytren

Marie Messager Ostéopathe Nandy L'ostéopathie et les pathologies

428 vues

Présentation de la maladie de Dupuytren

Découverte dans les années 1830, la maladie de Dupuytren est un épaississement progressif du tissu fibreux dans la paume de la main. Cette rétraction va entraîner des brides fibreuses ou des nodules dans l’axe des doigts.

La fibrose produit donc une flexion des doigts, ce qui rend l’ouverture de la main et l’extension des doigts très réduite voire impossible dans certains cas.

On observe chez certains patients une main en griffe. Les gestes du quotidien sont donc particulièrement difficiles.

Qui est touché par la maladie de Dupuytren ?

On compte environ 5% de la population touchée aux Etats-Unis.

Cette maladie est majoritairement présente chez les hommes vers l’âge de 45 ans.

La cause génétique peut être envisagée mais la présence du gêne est plus fréquent que le nombre de personne qui développe la maladie. On peut donc avoir le gêne sans pour autant être atteint de la  maladie de Dupuytren.

Les facteurs de risques identifiés sont les suivants :

  • Epilepsie
  • Alcoolisme
  • Diabète

Quels sont les symptômes de la maladie de Dupuytren ?

  • Impossibilité pour la personne atteinte de poser la main à plat
  • Les doigts sont constamment en flexion et il est très difficile voire impossible de les tendre
  • Présence de cordes fibreuses ou nodules dans la paume de la main dans le prolongement de l’axe des doigts

Dans 50% des cas, les deux mains sont atteintes. On note également que la main droite est deux fois pus atteinte que la main gauche.

Comment diagnostiquer la maladie de Dupuytren ?

Le diagnostic clinique est simple et rapide grâce à :

  • L’observation : on remarque sur les mains des patients des déformations (cordes, nodules, …)
  • La palpation : on peut sentir ces déformations au toucher
  • Le test : on peut tendre les doigts et constater la limitation d’amplitude et la majoration des déformations

Les examens qui peuvent confirmer ce diagnostic sont l’IRM et l’échographie mais non nécessaire.

Comment traiter la maladie de Dupuytren ?

A quel moment intervenir ?

Cette maladie ne peut pas être guérie complètement mais nous pouvons retarder voire stopper l’évolution des déformations.

Nous vous conseillons de consulter un spécialiste dès que les premières gênes fonctionnelles apparaissent, c’est-à-dire que dès qu’un de vos doigts reste en légère flexion et que cette flexion n’est pas réductible. A partir de ce stade, il est nécessaire de consulter un chirurgien de la main pour ce type de pathologie.  

Un traitement peut être envisagé pour un patient qui n’arrive par exemple pas à poser la main complètement à plat sur la table.

Quels sont les différents traitements possibles ?

Le traitement diffère en fonction des cas et de l’atteinte des patients, dans certains cas une injection de corticoïde suffit, tant dis que dans d’autres une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Si le stade de la maladie le permet, il faut privilégier l’aponévrotomie percutanée à l'aiguille plutôt qu’une intervention chirurgicale lourde. Cet acte permet de sectionner et disséquer les nodules fibreux et cordes à l’aide de mini aiguilles et est beaucoup moins contraignant qu’une opération.

Si l’ablation de la membrane est incomplète après une opération, les risques de récidives existent. Il est également possible qu’une nouvelle atteinte se développe.

La maladie de Dupuytren et l’ostéopathie

L’ostéopathie ne guérit malheureusement pas la maladie de Dupuytren.

Les séances d’ostéopathie vont permettre en revanche de ralentir l’avancée de la maladie et d’assouplir les tissus. L’ostéopathie va également agir sur toutes les autres zones en souffrance dû à cette maladie et aux difficultés de mouvement.

L’ostéopathie doit venir en complément des autres professionnels de santé.

Marie Messager

Ostéopathe D.O
116 chemin des Tournesols
77176 Nandy
Seine et Marne


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Algoneurodystrophie et ostéopathie

Travailler la proprioception de la cheville

Les douleurs de genou et l’ostéopathie

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion