L'ostéopathie et la maladie ou syndrome de Morton

L'ostéopathie et les pathologies

Qu'est ce que la maladie ou syndrome de Morton ?

C'est Thomas Morton qui évoque la maladie de Morton pour la première fois en 1876. 

Le syndrome de Morton représente la compression mécanique du nerf du 3ème espace interdigital situé dans la zone du pied. Un canal inextensible se créer à cause des ligaments aux pourtours, la zone est donc souvent source de compression avec les têtes des 3ème et 4ème métatarsiens. Les douleurs qui peuvent être parfois très intenses sont en fait un signal émis par le nerf qui est piégé et comprimé dans la zone du pied. 

Le névrome de Morton est une pathologie qui peut apparaître si le nerf est trop souvent coincé. Il va naturellement formé une fibrose autour de lui et cette dernière va augmenter au fil des compressions. 

Quelles sont les causes de la maladie de Morton ?

nevrome de morton osteopathe nandy

La maladie de Morton a plusieurs causes mais représente la même origine qui est la sollicitation trop importante des têtes des métatarses, on peut néanmoins relever : 

  • Des troubles mécaniques du pied pouvant entraîner une pression trop élevée sur les têtes des métatarses ce qui provoque des pieds creux, Hallux Valgus, ... 
  • Le port d'escarpins ou de chaussures trop serrées pouvant provoquer une compression du nerf qui est à l'origine du névrome. 

Examens cliniques du syndrome de Morton

Les symptômes

  • Douleur importante à la marche
  • Douleur croissante avec le port de chaussures serrées
  • Douleur ponctiforme sous l'avant-pied

Dans certains cas :

  • Fourmillements au niveau du 3ème et 4ème orteils
  • Insensibilité au niveau de ces orteils

Examen clinique de la maladie de Morton

La compression latérale de l'avant-pied

La praticien va avec sa main serrer l'avant-pied du patient en augmentant l'intensité. Si le patient souffre du syndrome de Morton, il va rapidement ressentir et reconnaître la douleur, parfois très vive.

Le signe de Mulder

Ce signe représente la pression effectuée entre le 3ème et 4ème métatarsien pour reproduire exactement la douleur qu'éprouve un patient atteint de névrome de Morton. 

Les examens complémentaires du syndrome de Morton

L'échographie

L'échographie est un examen de choix qui peut facilement mettre en évidence un névrome de Morton. L'avantage de l'échographie est que le praticien peut également bouger le pied pendant l'examen afin de voir le névrome se déplacer contre les têtes des métatarses et ainsi reproduire la douleur du patient. 

l'IRM

syndrome de morton irm osteopathe nandy

L'IRM reste un examen coûteux mais permet de présenter une image précise surtout dans les situations précoces. 

Quels sont les traitements du syndrome de Morton ?

Les semelles orthopédiques

syndrome de morton semelles orthopediques osteopathe nandy

Le but de ces semelles orthopédiques est de décharger la zone avant du pied pour qu'elle soit moins sollicité et donc moins comprimée. 

Les semelles ou orthèses vont d'abord traiter le trouble mécanique du pied à l'origine de la sur-sollicitation du pied. Dans les cas de syndrome de Morton débutant, un traitement relatif aux thérapie manuelles est suffisant. 

Les infiltrations

Pour soulager le patient, l'équipe médicale peut envisager une série d'infiltrations de corticoïdes injecté en local. En cas d'échec de ce traitement, la chirurgie peut être envisagée.

La chirurgie

La chirurgie ne doit pas être envisagée en première intention mais seulement après l'échec des différents traitements possibles. Les deux types d'opérations possibles sont : 

  • La résection intégral du névrome de Morton, c'est-à-dire qu'on coupe et enlève le bout de nerf à l'origine de la douleur. Cette opération est d'un grand soulagement car elle élimine les douleurs, elle laisse néanmoins plus de séquelles post-opératoires en commençant par la formation d'un névrome cicatriciel et/ou l'insensibilité des 3ème et 4ème orteils.
  • L'autre type de chirurgie consiste à faire de la place au névrome en ouvrant le canal dans lequel le névrome est coincé.

L'ostéopathie et la maladie de Morton

Concernant le syndrome de Morton qui comprime le nerf entre les 3ème et 4ème orteils, l'ostéopathe doit comprendre les causes de cette compression pour d'abord réduire les charges sur le nerf mais également réduire la fibrose. 

En ayant un syndrome de Morton, le patient a du modifier sa démarche et sa prise d'appuis lors de la marche, l'ostéopathe va donc traiter l'intégralité des répercussions qu'à pu avoir le syndrome de Morton sur l'intégralité de l'organisme. 

Dans l'idée de soulager le plus possible le patient, il est important que l'ostéopathe travaille en pluridisciplinarité avec d'autres professionnels de santé. 

Dans les cas les plus graves, la consultation d'un ostéopathe ne réduira les douleurs que quelques jours, il faudra donc envisager une intervention chirurgicale. Néanmoins, dans la plupart des cas, l'ostéopathie est un traitement de choix pour ce type de pathologie. 

maladie de morton osteopathe nandy

Marie Messager

Ostéopathe D.O
116 chemin des Tournesols
77176 Nandy
Seine et Marne


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Réalisation & référencement Site web clé en main

Connexion